Rechercher un orthodontiste, prothésiste ou fournisseur

Les dégâts du sucre

Le sucre est devenu le produit dominant de l’alimentation industrielle parce qu’il provoque satisfaction et accoutumance. La consommation d'une boisson sucrée ne provoque pas une satiété, mais une nouvelle demande de boisson sucrée !

Le sucre consommé au-delà des apports journaliers nécessaires n’est pas un aliment, mais une drogue dure.

Sa principale force est son intérêt pour l’industrie et sa présence sur tous les autres goûts (salé, amertume, épicé…).

Un drogué au sucre, comme un alcoolique ou un fumeur a les plus grandes difficultés à se passer de sa drogue.

L’éradication de l’alcoolisme, du tabagisme et de l’excès de sucre associé à l'éradication de la fraude sociale ( arrêts de travail pour fausse dépression, lombalgie...) suffirait largement à retrouver l’équilibre de nos systèmes de santé. 

Nos gouvernants se refusent à légiférer parce qu’ils sont soumis à des groupes de pression, pourtant il y a urgence, car la destruction de la santé de nos enfants est en cause.

La principale source de ce mauvais sucre se trouve dans les sodas et les jus de fruits concentrés. Un litre de soda peut contenir 24 cuillères de sucre !

Les adolescents qui consomment des boissons sucrées ont toutes les chances de devenir rapidement obèses.

Les adultes qui consomment au moins une boisson sucrée par jour augmentent de 27% le risque d’embonpoint, de 40% le risque d’une maladie coronarienne, de 50% le risque de développer un diabète de type 2 !

Une personne qui consomme trois boissons sucrées par jour a 40% plus de chances de devenir obèse.

La consommation de boissons sucrées augmente le risque d’un cancer de la gorge.

Certains fabricants ont répondu aux critiques en remplaçant le sucre par l’aspartame. Cette substance ne réduit pas l’appétance pour le sucre. Un autre problème des sodas est l’acide phosphorique. S'il peut réduire le tartre à faible dose, il altère l’émail des dents.

Les personnes dépendantes du sucre doivent se tourner vers le Stévia et le Xylitol. L'industrie du sucre doit se recycler dans la fabrication de carburants.

Une étude réalisée sur des rats a montré que le sucre est plus addictif que la cocaïne ! Le sucre entraîne des frais médicaux de 150 milliards de dollars aux États-Unis et une perte de productivité de 65 milliards. En France le surcoût médical est de plus de 20 milliards d’euros et la  perte de productivité du fait des absences au travail dépasse 10 milliards d’euros.

Si la France suit le chemin des Etats Unis, le sucre va tuer plus de 30 000 personnes par an. Nous nous demandons quand les pouvoirs publics vont se décider à réagir. Les victimes du sucre sont plus nombreuses que les victimes de la route et mériteraient des mesures préventives plus sérieuses que les logos débilitants « mangez, bougez » ou « mangez 5 fruits et légumes par jour ». A quand la bouteille de soda neutre ou affectée d’une image d’obèse, de diabétique avec le slogan: « l’excès de sucre tue » ?

Génétiquement, le sucre présent dans les fruits consommés l’été par les hommes préhistoriques permettait de stocker des graisses pour l’hiver quand la nourriture était rare. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le sucre n’a aucune nécessité.

Le problème du sucre est qu’il ne se trouve pas seulement dans les sodas et les pâtisseries. Il est utilisé dans tous les aliments « industriels », y compris des plats salés !

Donc, mangez des aliments naturels préparés à la cuisine, oubliez les sodas et les jus de fruits, et soyez mesurés avec les gâteaux et surtout les viennoiseries qui cumulent l’inconvénient du sucre et des corps gras. Préférez les produits de qualité des artisans pâtissiers qui font l'effort de réduire les taux de sucre à la pâtisserie industrielle gavée de mauvaises graisses. 

sucre s

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour notamment réaliser des statistiques de visites